24 janvier 2019 : Journée Internationale du Sport Féminin !

Le sport féminin, c’est tous les jours, à l’égal du sport masculin, mais aujourd’hui, jeudi 24 janvier c’est la journée internationale du Sport Féminin. L’occasion de rappeler qu’il n’est toujours pas estimé à sa juste valeur !

 


Égalité dans le sport

La Journée Internationale du Sport Féminin a été créée en 2014 suite à une réflexion du CSA sur la sous-médiatisation du sport féminin, en collaboration avec le Comité National Olympique et Sportif Français. De nombreux soutiens ont été apportés à cette journée afin de donner de la visibilité au sport féminin.

Le sport féminin fait partie des grands combats mondiaux pour l’égalité des sexes et les droits aux femmes. C’est d’ailleurs un axe de la politique "Sports pour tous" du gouvernement concernant le sport en France. Il y a seulement quelques décennies, voir une femme faire du sport était exceptionnel. Depuis, nous avons pu assister à de nombreux progrès, mais il existe encore de grandes disparités entre les sports féminin et masculin.

L'ASPTT Fédération Omnisports et ses clubs

L'ASPTT Fédération Omnisports est particulièrement sensible et impliquée dans la pratique féminine et son développement.

Au niveau de ses instances dirigeantes nationales la Fédération compte 40% de femmes au sein de son Comité Directeur Fédéral. Par ailleurs, elle fait partie des 11 Fédérations françaises où une femme occupe la fonction de Directrice Technique Nationale.

Au sein du mouvement ASPTT, 41% des 200 000 adhérents étaient des femmes sur la saison 2017-2018. Et comme les hommes, elles se distinguent au plus haut niveau, avec notamment la présence dans les élites du sport Français de :

- L’ASPTT Albi Football actuellement 6 de 2e division (D1)
L’ASPTT Limoges Water-Polo actuellement 6e de 1ere division (Élite)
- L’ASPTT Mulhouse Volley-ball actuellement 1e du championnat de premiere division (Ligue A)

Mais également, des sportives professionnelles reconnues comme Hélène Defrance (ASPTT Marseille), Océane Avocat Gros, Déborah Anthonioz (ASPTT Annemasse), Bréanne Robert (ASPTT Nantes), ou encore Fanny Deberghes (Montpellier Métropole ASPTT) respectivement médaillée de bronze en voile aux J.O de Rio 2016, participante au J.O de Peyongcheng, médaillée d’argent aux J.O d’hiver de Vancouver 2010, 4e en Coupe du Monde junior de difficulté (escalade) et Championne de France 2018 sur 100 et 200m brasse.

Mais l’ASPTT c’est aussi Le Sport donne des Elles, les week-ends des 09 et 10 et 16 et 17 mars prochains ! Cet événement gratuit national multisports organisé à l’occasion de la journée Internationale des Droits de la Femme.

Le but : proposer des initiations sportives gratuites à toutes les femmes ! Et cette année se sont 56 clubs ASPTT partenaires de l'événement qui ouvriront leurs portes à toutes les femmes de France pour leur proposer de s'initier à plus de 80 activités.

Pour vous inscrire ou obtenir plus d’informations sur cet événement 100% féminin, rendez-vous sur ce site ou sur celui des clubs organisateurs.